Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/annonces/includes/lib/version/version.class.php on line 15 and defined in /htdocs/public/www/wp-includes/wp-db.php on line 1154 Maisons Normandes | Normandie

Maisons Normandes

La Normandie est une des régions françaises qui possèdent la plus grande variété de constructions et peut s’enorgueillir de posséder un patrimoine architectural d’exception. A diverses époques, les normands, ces constructeurs de grands édifices ont laissé leurs traces.  On y retrouve le style gothique, renaissance ou simplement normand. Ce patrimoine, tout en nuance, se retrouve dans l’ensemble de ses monuments historiques. Depuis le Moyen-Age, dans le pays d’Auge on trouve des maisons à pans de bois avec colombage. Cette technique nous vient de l’époque des vikings, qui par mesure d’économie ont choisi cet élément de construction très répandu dans la région.

Les chaumièreschaumiere

Lorsque l’on se promène dans la campagne normande il n’est pas rare de découvrir des chaumières. Héritières d’une longue tradition, la construction des chaumières faisait appel aux matériaux locaux : argile, silex, paille et bois. Il y a très peu de pierres en Normandie. Elles comportent un toit de chaume à forte pente. Elles reflètent, encore aujourd’hui l’image de l’âme normande avec leurs colombages spécifiques. Les chaumières sont construites en longueur car elles devaient être étroites pour que la couverture de chaume soit fortement penchée pour rester étanche. Chacune des pièces qui la composent communique entre elles et comporte une sortie vers l’extérieur.

Le colombage, en bois est la partie porteuse. La campagne verdoyante de la Normandie fournissait le bois de chêne pour la construction.  Le remplissage, entre les pans de bois du colombage est en torchis composé  de ce qui se trouve sur place : mélange d’argile avec de la paille de blé ou de seigle et même avec le poil des animaux. Le toit de chaume, fabriqué souvent avec le chaume de blé ou de roseau a une durée de vie d’environ cinquante ans et il est posé sur une charpente pentue qui est aussi en bois, comme les colombages.

La noblesse naturelle des matériaux de construction utilisés pour édifier ces demeures, les poutres apparentes, les colombages, sont devenus des références en termes d’architecture normande. Même si ce type de construction a été dicté par des mesures économiques et  par le manque de matériaux, elle représente bien l’idée ancestrale de la demeure écologique. C’est dans la vallée d’Auges et dans le pays de Caux que se trouvent ces véritables maisons normandes.

Les maisons de pêcheurs

maison-pecheur

C’est en flânant sur les côtes de la Haute-Normandie, qu’on remarque les maisons de pêcheurs construites dos à la mer. Elles sont en général composées  de silex, de galets ou de briques. Comme pour les chaumières dans les campagnes, les pêcheurs trouvaient leur matériau de construction directement sur la plage. C’est surtout dans la région de Fécamp, que les galets de silex entre dans la construction des maisons, avec la brique et la pierre. Le silex brut est utilisé pour les soubassements des maisons de matelots. Les galets utilisés pour la construction étaient préparés par les ouvriers maçons ou par les pêcheurs entre deux sorties de pêche. Les galets étaient cassés en deux pour permettre leur ajustement lors de la construction. Mais aujourd’hui cette matière première est protégée et ne peut plus être exploitée.

Les manoirsmanoir

En excursion dans la commune de Glos il n’est pas rare de trouver les anciens manoirs normands. C’est dans cette région que la concentration de manoirs est la plus importante. Entre les villes de Lisieux et d’Orbec on en compte neuf. Il est difficile de classer ce genre d’architecture, le manoir n’étant ni une simple maison, ni un château.  Ces édifices datant principalement du douzième et du treizième siècle, font le charme de la campagne normande. Les manoirs étaient souvent la demeure favorite des riches paysans et des seigneurs chasseurs qui aimaient y vivre en paix et proche de la nature. De nombreux manoirs possèdent un ‘colombier’, les pigeons étaient élevés pour leur chair mais aussi  pour leurs excréments qui servaient d’engrais.

La disposition intérieure du manoir est assez invariable. Au rez-de-chaussée se trouve en général la grande salle basse qui ouvre sur l’extérieur. C’est la pièce à vivre ornée d’une belle et très grande cheminée qui pouvait contenir des fagots entiers pour un feu de longue durée. A l’arrière la cuisine. Un escalier en pas de vis même à l’étage. Les fenêtres sont hautes et étroites, elles s’insèrent dans l’espace laissé entre les colombages.

Les châteaux

chateaux

Là encore, on se doit de parcourir la Normandie en long et en large, pour aller à la rencontre de ces splendides constructions, souvenirs du passé. L’évolution architecturale des châteaux est influencée soit  par la nécessité de protection contre les envahisseurs en tant de guerre soit par le simple besoin de posséder de belles demeures pour les grands seigneurs de l’époque. Les plus anciens châteaux normands sont, à l’origine, issus d’une  architecture militaire néo-normande. Ils ont été construits dans un but de résistance à toutes techniques de siège. Au IXe siècle, les seigneurs construisaient des tours en bois, sur des hauteurs appelées ‘motte’, pour surveiller leur domaine. Mais rapidement, dès le Xe siècle, le bois trop vulnérable a été remplacé par la pierre.

De cette époque restent les donjons et les tours. On peut alors profiter d’une escapade pour visiter les ruines de l’un d’eux,  qui est le donjon de Domfront dans l’’Orne. Il y a aussi le donjon de Chambois, toujours dans l’orne, qui est magnifiquement conservé. Au début les donjons étaient carrés, mais la forme ronde fut vite imposée car elle permettait la réduction des angles morts. L’aspect de ces magnifiques monuments grandioses et originaux est à l’origine de ‘l’art normand’. Dépouillement, sobiété, pureté des lignes, grandeur monumental sont le point commun de ces édifices.

Dès le XVe siècle, le château évolue, perd son rôle de forteresse et devient un vrai lieu de résidence pour les seigneurs et leurs familles.

Plusieurs châteaux sont édifiés en pierre de Caen. Cette pierre, de couleur claire, donne un aspect accueillant aux édifices. La pierre de Caen est une roche calcaire d’origine marine déposée en Normandie pendant l’ère jurassique. Au sein de la ville de Caen, le château de Caen qui est encore aujourd’hui la plus vaste enceinte fortifiée d’Europe abrite le fabuleux musée de Normandie.

Les édifices religieuxedifices-religieux

La Normandie possède la plus grande surface vitrée de France. De magnifiques et nombreux vitraux sont répartis sur l’ensemble de ses abbayes, cathédrales ou simples églises de campagne. Ces édifices religieux restent les témoins de l’élan spirituel et architectural du peuple normand, depuis des millénaires.

Les édifices religieux du Calvados ont la spécificité d’avoir des lignes pures. Les bâtisseurs ont choisi la rigueur et la multiplication des chantiers au détriment des sculptures. Dans cette région, on peut visiter plus de 700 églises. On y retrouve des édifices religieux représentant l’art Roman (Notre Dame de Guibray), l’art gothique (Dives sur mer -photo), le style néo-normand (Douvres la délivrance). Il ne faut pas oublier la Chapelle du Carmel rendue célèbre par les pèlerinages en l’honneur de sainte Thérèse de Lisieux.

Les ducs normands imposent un style harmonieux, hautes églises à trois étages, bas-côtés voûtés d’arêtes, En façade, deux tours forment la célèbre ‘façade harmonique normande’. Les deux abbayes de Caen témoignent de ce style : ‘l’abbaye aux dames’ et ‘l’abbaye aux hommes’.

L’architecte normande à la conquête du monde

architecture-normande-1

Depuis le Moyen âge le style normand a conquis le monde, et surtout l’Europe  (particulièrement l’Angleterre, l’Ecosse et le sud de  l’Italie avec la Sicile) mais aussi le Moyen Orient et l’Amérique du Sud. Les Normands, bons guerriers étaient aussi de grands bâtisseurs. Après les colombages, ils ont développé la technique de la voûte. Au fil des croisades et des conquêtes, les traces qu’ils ont laissées se reconnaissent par des signes distinctifs : ouverture médiévale, présence de tours ou de créneaux…

La pierre de Caen sera exportée en masse pour la construction de nombreux bâtiments outre-manche. Un exemple frappant est la Tour de Londres, mais aussi la cathédrale de Canterbury.  Cette pierre de Caen a servi également à édifier la cathédrale St Patrick de New-York.

architecture-normande-2Le style normand se retrouve de manière significative dans les châteaux du sud  italien, en Sicile et notamment à Palerme. L’influence normande y a laissé ses traces architecturales tout au long du douzième siècle.

C’est la côte Belge qui a, dernièrement, le plus copié l’architecture normande, par exemple : le casino de Middelkerke ou l’hôtel Memlinc  à Knock avec ses colombages (ci-dessus)

Ou encore de nombreuses villas à Westende (ci-contre)